Forces et faiblesses de modèles alternatifs de production agricoles et alimentaires (Exemple de la permaculture et du réseau «Fermes d’avenir»)

Dans le cadre de nos réflexions tout au long de l’année 2016-2017sur les transitions possibles de l’agriculture face aux difficultés actuelles des agriculteurs et l’aspiration à des politiques agricoles et alimentaires renouvelées, nous vous invitons à participer à la prochaine séance de MARS avec :

François Léger , enseignant chercheur à l’Agroparis tech, UMR INRA SADAPT
qui tirera des leçons sur les points forts et les limites du développement de modèles de production agricoles et alimentaires basés sur la permaculture et leur extension possibles dans des réseaux qui émergent actuellement comme celui des « Fermes d’Avenir »

Christian Deverre, sociologue, ancien chercheur à l’INRA, nous aidera à réfléchir, de manière plus générale sur le chemin difficile de l’extension de ces réseaux alternatifs en agriculture, entre innovation radicale des rapports sociaux autour de l’agriculture et de l’alimentation et « récupération » d’expériences qui finalement remettent peu en cause le modèle dominant de l’organisation socio-économique de l’agriculture et de l’alimentation , même si certains aspects de ces innovations sont remobilisés, par exemple la valorisation de la proximité physique de la production, dans la grande distribution.

Le collectif d’animation :
Jo Racapé, Simon Coutand, Yves Madeline, Jean Claude Guesdon, Jean Pluvinage

Cette réunion aura lieu :

Le mardi 7 mars 2017de 18 h 30 à 20 h30  

A la MAISON NATIONALE DES ELEVEURS 

Salle 104 premier étage 

149 Rue  de Bercy 

Paris 12 ème  

Métro : Bercy ligne 6 ou Gare de Lyon ligne 1 et 14  

Attention :

Les bureaux sont au fond de la cour après la grille et le passage 

Sonner MNE pour passer la grille d’entrée si non réponse  appeler au téléphone soit 

Jean-Claude Guesdon au  06 65 22 14 00 ou Jo Racapé au 06 74 36 77 15 ou Yves Madeline 06 88 38 52 55 

La présentation de François Léger :

Télécharger “Viabilité économique et durabilité des très petites fermes paysannes” microfermes.pdf – Téléchargé 37 fois – 2 MB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *