L’industrie laitière européenne lorgne sur l’Afrique de l’ouest

Les enjeux

L’Europe et l’Afrique de l’Ouest connaissent des situations a priori complémentaires quant au marché laitier. L’Europe produit trop de lait et ses excédents ont fortement augmenté depuis 2015, suite à l’abandon des quotas de production, alors que sa consommation, comme sa population, stagnent.

L’Afrique de l’Ouest, elle, connaît une population et une demande en produits laitiers en expansion constante. Or elle ne produit localement qu’une faible partie de sa consommation.

L’industrie laitière européenne l’a bien compris : il y a en Afrique de l’Ouest des marchés en croissance. Les grandes firmes laitières européennes y marquent déjà leur territoire, mais comment voient-elles l’avenir ?

Les Accords de partenariat économique (APE) entre l’UE et l’Afrique de l’Ouest, vont-ils, s’ils sont ratifiés, leur faciliter la tâche ? Il s’agit là d’un des pôles de la bataille mondiale en cours pour le lait entre les multinationales laitières, privées ou coopératives.

La production va-t-elle s’industrialiser autour des grandes villes ? Dans une situation de volatilité des prix, avec actuellement une surproduction mondiale et des prix bas, la volonté de certains gouvernements ouest-africains de développer des lières laitières locales va-t-elle résister à l’appétit des grandes firmes laitières européennes qui lorgnent sur l’Afrique ?

Télécharger “L'industrie laitière européenne lorgne sur l'Afrique de l'ouest” Etude-Lait-FR.pdf – Téléchargé 31 fois – 370 KB

Télécharger “L’accord commercial entre l’UE et l’Afrique de l’Ouest qui menace le lait africain” article_652218.pdf – Téléchargé 25 fois – 84 KB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *